Afficher l'image d'origine

Titre : Avec lui

Auteur : Nathalie Poitout

Éditeur : Alma Éditeur

Date de parution : Août 2015

Nombre de pages : 142 pages

Prix : 16 €

Résumé : Est-ce un roman d’amour ? Presque. Le roman d’une rencontre, celle de Marie et Paul qui s’éprennent même si, à l’instant où ils se croisent, l’un et l’autre sont dans une capacité mesurée d’aimer. C’est l’histoire d’un modèle amoureux. Pour Marie, l’amour est tout. Pour Paul, aimer veut dire s’aimer selon ses conditions. C’est une valse amoureuse et aussi un puzzle d’instants, le récit d’une découverte, celle de la liberté.
Parce que chaque histoire d’amour nous construit.

Paul aime Marie. Mais Paul aime sa solitude davantage. Paul aime Marie. Mais Paul aime Marie sans exigence.

 Ce livre fait encore partie de la sélection des premiers romans de la Rentrée Littéraire que nous organisons dans la bibliothèque où je travaille. J’aime beaucoup les Editions Alma c’est donc pour cela que je me suis tourné vers ce livre.

Mon avis risque d’être assez brouillon puisque je n’arrive pas à me décider sur ce que je dois penser de ce livre.

Il est découpé en 3 parties :

  • Pendant l’histoire
  • Les vies séparées
  • Le voyage de Marie

Dans la première partie, qui est la plus importante, l’auteur nous raconte la rencontre entre Marie et Paul, le coup de foudre. Il nous raconte aussi la partie heureuse de leur histoire, le début dans un couple quand l’envie de se voir est incessante, quand l’on pense à l’autre constamment. Le lecteur découvre que l’amour est au centre de leurs univers. Puis petit à petit nous assistons au déclin de leur relation. Marine, l’ex-femme de Paul, resurgit de plus en plus. Paul commence à avoir des réflexions blessantes envers Marie :

Tu as vu comme elle était belle ma femme ? La grande classe ! Tu as vu ce que j’ai perdu ?

Les disputes sont plus nombreuses, Marie sent que son rêve d’amour est entrain de viré au cauchemar.

Mes amis disaient de ma femme qu’elle était belle. Ils disent de toi que tu es charmante.

Dans la deuxième partie, c’est la vie l’un sans l’autre que nous découvrons. Chacun essayant d’avancer.

Et puis, brièvement, dans la troisième partie, nous voyons la reconstruction de Marie, sa nouvelle façon de voir l’amour.

J’ai trouvé les personnages antipathiques, Paul est un égocentrique insupportable, un personnage hautain et lunatique qui pense encore à son ex-femme malgré sa nouvelle relation avec Marie. Marie, quant à elle, est une fille paumée sans personnalité qui ne se définit que par les hommes qu’il y a dans sa vie. Mais j’ai tout de même aimé la progression mais également la construction des personnages. (Quand je vous disais que mon avis était brouillon et que je n’arrivais pas à me décider ^^)

L’auteur nous parle de coup de foudre, de passion amoureuse, de l’échec d’un couple mais sans nous transmettre beaucoup d’émotions. Elle a un style d’écriture particulier mais intéressant qui se traduit par des phrases courtes et saccadées. Il y a également un effet de style permanent : « Paul aime Marie. Marie ne sait plus. Paul pense cela. Marie fait ceci. »

La forme est intéressante et originale mais je trouve que le fond n’a pas grand intérêt. Le sujet est intéressant puisque c’est l’amour, l’échec de l’amour face aux blessures du passé et au quotidien, mais il aurait pu être mieux emmené et nous faire ressentir plus de choses.

J’ai passé une lecture agréable, j’ai lu le livre d’une traite, ce qui prouve que je n’ai pas « souffert » à la lecture mais je reste assez mitigé.

Publicités