Le bazar des mauvais rêves – Stephen King

rating-5-star

Afficher l'image d'origine

Titre : Le bazar des mauvais rêves

Auteur : Stephen King

Éditeur : Albin Michel

Date de parution : Octobre 2016

Nombre de pages : 608 pages

Prix : 23,90 €

Résumé : Un homme qui revit sans cesse sa vie (et ses erreurs), un journaliste qui provoque la mort de ceux dont il prépare la nécrologie, une voiture qui dévore les badauds… 20 nouvelles pour la plupart inédites, précédées chacune d’une introduction du maître sur les coulisses de leur écriture.

Il m’arrive de penser qu’en réalité, un recueil de nouvelles est une sorte de journal de bord des rêves, une façon de capturer des images du subconscient avant qu’elles ne s’évaporent

Ce recueil compte 20 nouvelles, qui était pour moi toutes inédites. J’ai apprécié toutes les nouvelles, certaines plus ou moins. Stephen King excelle dans cet exercice et c’était un réel bonheur de le retrouver dans cet art.

Stephen King, avant chaque nouvelle, nous fait part de ses sentiments vis à vis de la nouvelle qui va suivre ou tout simplement des circonstances dans lesquelles il l’a écrite. J’ai trouvé ça très enrichissant, on se sent plus proche de l’auteur et de son mécanisme d’écriture. Etant une grande fan de Stephen King, j’apprécie toujours lorsque l’on « entend » sa voix dans ses romans. J’aime la façon qu’il a d’expliquer et de raconter comment ces intrigues viennent à lui.

Quand un roman est réussi, l’écrivain et le lecteur n’entretiennent pas seulement une liaison ; ils sont mariés.

Sur les 20 nouvelles, j’en ai aimé beaucoup. C’était compliqué de faire un choix donc je vous ai séléctionné les 10 sur les 20 que j’ai le plus apprécié. 

 

Mile 81 

Une voiture sans conducteur qui mange les personnes qui s’en approche... J’ai beaucoup aimé cette nouvelle qui est dans la même veine que le roman Christine. Quand on la lit on se dit tout de suite : C’est du Stephen King. Et surtout : c’est du TRES bon Stephen King.

 

La Dune

Harvey Beecher, juge de la Cour suprême de Floride à la retraite, raconte comment il a découvert dans son enfance une dune très spéciale sur une île déserte. Sûrement ma nouvelle préféré de ce recueil. J’ai beaucoup aimé la chute.

 

Sale Gosse

George Hallas est un comptable qui a été condamné à mort pour le meurtre d’un enfant. Six jours avant son exécution, il raconte à son avocat le mobile de son crime. Je vous recommande vivement cette nouvelle. Elle aborde des thèmes cher à Stephen King : le couloir de la mort, l’enfance avec une pointe de fantastique. Cette nouvelle était d’abord sorti en numérique pour la promotion de sa venue en Europe à l’occasion de la sortie du livre Joyland.

Une mort

En 1889, dans les Black Hills, Jim Trusdale est arrêté pour le meurtre d’une petite fille. Une nouvelle qui aborde des thèmes très durs comme le viol, le meurtre. C’est une nouvelle très bouleversante dont vous n’allez pas ressortir indemne.

 

Ur

Wesley Smith, professeur d’anglais, achète un Kindle et découvre que celui-ci a une fonction spéciale qui lui permet d’avoir accès à des livres provenant d’univers parallèles. Cette nouvelle est la plus longue du recueil mais une des meilleures où il y fait des références à La Tour Sombre.

A la dure

Bradley Franklin apprend que des dératiseurs doivent venir désinfecter l’appartement voisin. Il laisse une note à sa femme endormie et part au travail. Une nouvelle sur le déni. L’on devine très vite où l’on va mais c’est souhaité de la part de l’auteur. Et l’on en redemande, on se laisse porter dans l’histoire tout en sachant la destination finale. Incroyable !

 

Billy Barrage

William Blakely, surnommé Billy Barrage, était un formidable joueur de baseball mais toute trace de son existence a été effacée des annales sportives en raison de son terrible secret. Une nouvelle plus dur à lire en raison des grandes descriptions techniques. Mais j’ai appris beaucoup de choses sur le baseball et il y a une narration incroyable !

Nécro

Michael Anderson, un journaliste, découvre avec effarement mais également attrait, qu’il possède le pouvoir de tuer des gens en rédigeant simplement leurs notices nécrologiques. Décidemment il n’y a que des histoires incroyables dans ce recueil ! Ce texte m’a fait penser à l’excellent manga « Death Note » (que je vous conseille également).

Feux d’artifices imbibés

Deux familles passant leurs étés sur les bords d’un lac du Maine se livrent à une compétition annuelle de feux d’artifice le soir du jour de l’Indépendance. Cette rivalité tout d’abord amicale va échapper à tout contrôle. Une chef-d’oeuvre sans surnaturel, sans mort, sans sang. Juste un petit bijou brut et drôle.

Herman Houk est toujours en vie

Brenda et Jasmine, deux amies d’enfance, partent en voyage avec leurs sept enfants. Phil Henreid et Pauline Enslin, deux poètes âgés en route pour faire une lecture publique, se sont arrêtés pour faire un pique-nique. Leurs routes vont se croiser. Dans cette nouvelle, Stephen King nous plonge au coeur de l’Amérique défavorisé. J’ai beaucoup de mal à dire laquelle est ma préférée entre celle-ci et « La Dune ».

J’espère vous avoir donné envie de vous plonger à corps perdu dans ses nouvelles. C’est un format que j’affectionne tout particulièrement et si vous avez envie de vous initier aux nouvelles, Stephen King est un passage obligé où l’on découvre mille et un univers.

J’ai écrit de la fiction toute ma vie , et pourtant je n’ai toujours pas pleinement compris le mécanisme de la chose. Bien sûr, je ne sais pas non plus comment fonctionne mon foie, mais tant qu’il continue de faire son boulot, moi ça me va.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s