Très vite ou jamais – Rita Falk

rating-heart

Afficher l'image d'origine

 

 

Titre : Très vite ou jamais

Auteur : Rita Falk

Éditeur : Magnard jeunesse

Collection : Dès 13 ans

Date de parution : Avril 2016

Nombre de pages : 224 pages

Prix : 13,90 €

Résumé : Jan et Nils ont vingt et un ans et sont amis depuis toujours. Ils sont entourés, heureux, et l’avenir leur sourit. Jusqu’à ce jour de février, où Nils rate un virage à moto et sombre dans un coma profond. Son pronostic vital est engagé.

Chaque jour, pendant un an, Jan rend visite à son ami, guettant le moindre signe d’amélioration. Entre ses visites, il lui écrit des lettres dans lesquelles il lui confie ses espoirs, ses angoisses, tout ce qu’il vit sans lui. Ces lettres, il a l’intention de les remettre à Nils lorsque celui-ci sortira de l’hôpital, afin qu’il lui reste une trace de tout de temps qu’il aura passé à dormir. Mais l’état de Nils ne s’améliore pas. Pour ses parents, ses amis, son amoureuse, le voir végéter devient de plus en plus insupportable. Peu à peu, tous espacent leurs visites, obligés de prendre leurs distances pour continuer à vivre. Seul Jan continue à y croire.

 Le coma, on en sort ou très vite, ou jamais.

Un coup de cœur, ça fait très longtemps que j’en avais pas eu un comme ça ! Je m’excuse d’avance si je n’arrive pas à parler aussi bien de ce livre que je le voudrais mais il m’a fait vivre des émotions que je n’avais pas ressenti depuis longtemps grâce à une lecture. J’ai pleuré, j’ai ri. Mais pas juste des larmes qui coulent, j’ai eu des vrais et profonds sanglots. Je pleure très facilement, je suis hypersensible, mais j’ai rarement pleuré autant avec un livre. Je ne pouvais plus lire tant les larmes coulaient.

Jan et Nils, deux amis inséparables, se baladent en moto, lorsque Nils quitte la route. Etant gravement blessé, il tombe dans le coma.

Dès qu’il a un moment, Jan va voir son ami et lui écrit des lettres. Il lui écrit pour raconter ce qui se passe, TOUT ce qui se passe. Pour que, lorsque Nils se réveillera, il est le sentiment de n’avoir rien loupé. Personnellement, je ne souhaiterais pas lire ça si jamais je sortais du coma ^^ Mais Jan décide d’être honnête et de tout lui raconter, même les choses négatives, et je trouve ça louable. En parallèle, Jan travaille dans un hôpital psychiatrique, « Au Nid de Coucou » comme il l’appelle. J’adore les passages où ils nous parlent des résidents et de ce qu’il fait avec eux, ou bien des conversations qu’il peut avoir avec la bonne soeur qui dirige l’hôpital.

L’histoire d’amitié entre Jan et Nils est bouleversante. Une vraie et profonde amitié qui date de l’enfance.

Jan n’arrive pas à se résigner, il n’arrive pas à penser que son ami peut mourir, contrairement à la famille et aux autres amis de Nils, qui passe de moins en moins souvent le voir. Même sa petite-amie perd petit à petit espoir et refait progressivement sa vie.

Un roman captivant et émouvant. Même si l’on peut trouver quelques longueurs au livre à des moments, ces passages sont nécessaires. Grâce à eux, on en apprend plus sur l’amitié ou même les querelles qui lient toutes ces personnes, sur comment ce passe le travail de Jan au « Nid de Coucou ». Et surtout, on en apprend plus sur les moments que pouvaient passer Nils et Jan avant l’accident.

Certaines familles sortent grandies des épreuves qu’elles traversent, Jan. Tandis que d’autres volent en éclats. C’est tout l’un ou l’autre. Il n’y a pas une famille au monde où la vie continue normalement après un coup dur. Pas une. Et quand une famille ne reste pas unie dans le malheur, c’est en général qu’elle avait bonne chances d’imploser tôt ou tard.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s