[J’ai lu, j’ai vu] Nos étoiles contraires

 

rating-heart

Résultat de recherche d'images pour "nos étoiles contraires livre"

Titre : Nos étoiles contraires

Titre original : The Fault In Our Stars

Auteur : John Green

Éditeur : Nathan

Date de parution : Février 2013

Nombre de pages : 330 pages

Prix : 16,95 €

Résumé : Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate.
Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Résultat de recherche d'images pour "nos étoiles contraires"

Titre : Nos étoiles contraires

Titre original : The Fault In Our Stars

Réalisateur : Josh Boone

En : 2014

Avec : Shailene Woodley, Ansel Elgort, Nat Wolff…

Genre : Romance, Drame

Durée : 2h05

Nationalité : Américain

Synopsis : Hazel Grace et Gus sont deux adolescents hors-normes, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux lors d’un groupe de soutien pour les malades du cancer.

Tu m’as offert une éternité dans un nombre de jours limités, et j’en suis heureuse.

C’est avec grand plaisir que je vous retrouve pour cette nouvelle catégorie d’article où je vous présenterai un livre qui a été adapté au cinéma. Je ferai la critique des deux et les comparerai. Aujourd’hui nous commençons avec un roman que j’ai lu dès sa sortie alors que le film je ne l’ai vu que très récemment.


A l’origine, un livre : The fault in our stars (Nos étoiles contraires pour la traduction française) de John Green sorti en 2012 aux Etats-Unis et en 2013 en France. Pour ceux qui vivraient dans une grotte : c’est l’histoire d’Hazel et Augustus, deux adolescents atteint d’un cancer qui se rencontrent dans des séances d’entraide et qui tombent follement amoureux l’un de l’autre. Malgré leurs cancers, ils décident de vivre leur amour à 3000%. Dans ce sublime livre nous partageons leur amour, leurs quotidiens, leurs désespoirs, leurs folies. Entre rire et larmes, cette romance à conquis énormément de monde à travers le monde, touchant principalement un public young adult. Vu l’ampleur du succès, John Boone à décidé d’en faire un film en 2014. Malgré une adaptation fidèle de l’oeuvre originale, quelques petites choses divergent.

RESSEMBLANCES :

Tout d’abord : Le texte ! C’est incroyable comme j’avais l’impression d’entendre le livre raconté à haute voix. Le réalisateur a gardé beaucoup de répliques à l’identique, notamment les jolis citations du livre.

Les acteurs sont parfaits dans les rôles. Ansel Elgort interprète à la perfection un Gus amusant, avec des mimiques très drôles, mais également un Gus plus touchant, qui nous tire les larmes. Willem Dafoe incarne l’auteur Peter Van Houten avec brio.

J’ai ressenti (presque) exactement les mêmes émotions. J’ai pleuré et j’ai ri aux mêmes moments que dans le livre. Le film a réussi à garder cet aspect très positif mais également très  sensible du livre.

Résultat de recherche d'images pour "okay okay"

DIVERGENCES : 

Paradoxalement, j’ai beaucoup plus ri en regardant le film qu’en lisant le livre. Peut-être est-ce grâce, comme je l’ai dit plus haut, aux mimiques d’Ansel Elgort. J’ai redécouvert cette histoire à un moment plus joyeux de ma vie qu’au moment où je l’ai lu, j’ai donc trouvé le film nettement plus positif que le livre. Mais je pense que c’est l’état d’esprit dans lequel j’étais qui à fait cette différence là.

Dans le film, ce qui est normal, plusieurs personnages sont passés à la trappe. Notamment la meilleure amie d’Hazel. Ce qui fait que le personnage paraît encore plus solitaire qu’elle ne l’ai déjà. Plusieurs personnes de la famille de Gus ne sont également pas présentes.

!!SPOILERS!! Carole Mathers, l’ex petite amie de Gus, morte d’un cancer, n’est fait mention nulle part. J’ai trouvé ça dommage, même si c’est un personnage secondaire dans le livre, sa relation avec Gus nous aide à mieux le comprendre et fait en sorte que Gus soit plus profond. !!SPOILERS!!

!!SPOILERS!! La phase terminale de Gus est plus dur et plus longue dans le livre que dans le film. Je comprend qu’à l’écran, l’agonie passe moins bien, surtout pour un public ado, mais le version cinématographique est quand même beaucoup plus soft. !!SPOILERS!!

Seul vrai petit bémol : les personnages sont censés avoir un cancer très avancé et je trouve qu’ils sont relativement bien portant dans le film. A mon avis ils auraient dû être plus amaigris.


J’ai adoré tout simplement cette magnifique histoire ! Que ce soit sur écran ou par écrit, elle reste sublime, positive mais remplit d’émotions. Et surtout sa première qualité : sincère ! Je vous conseille donc de lire le livre puis, quelques temps plus tard, de prendre le plaisir de redécouvrir cette histoire en film. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s